Petite escapade au Vermont !

Posté le 19/07/2014
 
Mercredi 16 juillet, Shelburne Farm au Vermont. Depuis le temps que je me promettais d'y aller, c'est chose faite. Shelburne Farm c'est un organisme à but non lucratif, c'est une ferme laitière, c'est un hôtel, un camp de jour, une fromagerie, une boulangerie,  une école, des jardins, 16 km de sentiers, c'est 1400 acres de terre, de champs et de forêts (près de 6 km2). Cultiver le changement pour un avenir durable, tel est leur slogan.
 
On y a passé la journée, je voulais tout voir, tellement qu'on a marché plus de 10 km...  À l'accueil, il y a le grand stationnement, la boutique et le kiosque pour faire payer les entrées journalières. De là, on peut prendre la charrette tirée par un tracteur ou marcher quelques 10 minutes pour atteindre Barn Farm.Patricia claveau commercialisation agrotourisme mise en marché C'est là que la plupart des visiteurs se rendent.  Barn Farn a plus l'apparence d'un château que d'une ferme... mais c'est là qu'il y a la fromagerie, la boulangerie, l'école, la mini-ferme éducative, etc.Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisation On y passe environ 2h pendant lesquelles, entre autres, on assiste à l'atelier sur la vache. Clovis a participé à la traite, Thierry, lui, a souffert de ne pas comprendre l'anglais,  il s'est abstenu. Après avoir couru après les poules, flatter les moutons et regarder tous les enclos et leurs pensionnaires,  on débute notre randonnée à travers sentiers et chemins de ferme. Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisationCeux-ci nous mèneront à plusieurs points de vue sur le domaine, sur les champs, sur les montagnes et sur le Lac Champlain, de toutes beautés. On traverse la majestueuse érablière, on s'arrête à l'étable et on visite les vaches suisses qui semblent très heureuses de leurs stabulations libres et de leurs litières sur sable, à preuve la ferme est "certified Humane".  Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisationNotre randonnée se poursuit et on passe par l’hôtel pour admirer les fleurs et la vue sur le Lac. Un peu peu plus loin, il y a les anciennes écuries qui sont, elles aussi, magnifiques. Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisationPatricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisation
On visite également les jardins qui servent à alimenter la cuisine de l’hôtel et de jardins éducatifs pour les camps de jour et l'école de la ferme. Des jardins superbes ! Accompagnent les jardins, un élevage de porcs au pâturage et de poules au pré qui suit le concept de l'autosuffisance et ça, j'adore.  
 
Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisation
 
 
 
Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisation
 
 
 
 
Notre promenade se termine  par l'arrêt au "Lone tree Hill", le point de vue le plus haut de la ferme avec vue sur les Adirondacks, les Green Montains et le Lac Champlain, à la mémoire du donateur et héritier du domaine; Derrick V. Webb.  On croise très peu de gens pendant notre balade, quelques employés ici et là, des groupes de jeunes avec leurs moniteurs, mais les familles semblent peu profiter de l'ampleur du site. Dommage. Tout est entretenu à la perfection. 

Patricia claveau mise en marché consultante, agrotourisme, commercialisation
Le wow des enfants: Traire la vache ! Manger des framboises ! Lancer des galets dans le Lac ! Comprendre la fabrication du cheddar. Rentrer dans l'étable ! La vue sur le banc où on a dîné !

 
Le wow de la maman: L'architecture des bâtiments, l'aménagement du site, les points de vue! La carte facile à utiliser et les sentiers bien balisés.
 
La critique de la consultante: Comme mon métier, c'est souvent de conseiller les gens à rendre leur entreprise rentable ou davantage, je me suis demandée pourquoi ne pas faire dépenser un peu plus les visiteurs ? Pourquoi pas un bistro sur place à Barn Farn aux saveurs de la ferme ? Il y a bien une petite roulotte pour offrir quelques plats, mais elle ne fait pas le poids aux centaines de visiteurs quotidiens.  Au niveau interprétation, comme c'est une visite auto-guidée, par nous mêmes, je crois aussi qu'il y aurait place à des panneaux d'interprétation à propos de l'étable, de l'élevage, des foins, de l'érablière, des jardins, des pâturages, etc.  C'est sans fin tout ce qui pourrait être expliqué aux visiteurs. Or présentement, les activités d'interprétation sont faites par des animateurs, des cow girls, à Barn Farm et à des heures indiquées. Ce qui est très bien, mais qui pourrait être complété par des panneaux qui pourraient servir tant pour les visites libres que comme matériels pédagogiques pour les groupes scolaires. 
 
Les arrêts gourmands: Je vous passe les arrêts gourmands en rafale, car on en a fait toute la semaine; City Market, Hackett's Orchard, Allenholm Farm, Vermont Nut free Chocolat, Snow farm Vineyard, Lake Champlain Chocolate, etc. Le seul arrêt qui valait vraiment le détour est le City Market. Une épicerie sous forme de coop de plus de 10 000 membres (alors que le grand Burlington ne compte pas 100 000 âmes) qui offre produits locaux, produits fins et vrac. C'est une expérience d'achat qui sort vraiment de l'ordinaire. 
 
J'ai beaucoup aimé ma petite semaine au Vermont qui rallie bien mon concept de joindre l'utile et l'agréable puisque nous en avons profité pour camper en famille au bord du Lac Champlain et exploré Burlington. Très heureuse de ma visite à Shelburne Farm,  je comprends que ce site en inspire plus d'un. Il y a là un potentiel incroyable, un réel bouillonnent d'idées pour amateurs d'agrotourisme et de tourisme gourmand !